Notes du calcul :
Monophasé : 2*[I]*([Rho]/[S]*[cos]+[X]*[sin])*[L]
Triphasé : √3**[I]*([Rho]/[S]*[cos]+[X]*[sin])*[L]


Rho / S :

Value1 =
((Number([Rho])/Number([S])).toFixed(3))

Coef / U / Cos / Rho / I / L / S :
CdeT =
((([Coef]*[I]*[Value
1]*[L])/1000).toFixed(2))
CdeTR =
((100*[CdeT]/[U]).toFixed(2))

Intensité (I) en ampére (A)

Tension (U) en volt (V)

Facteur de puissance / cosφ = 1

Résistivité du conducteur : ρ

Section (S) en mm²

Réactance linéique :

X

= 0.08 mΩ/m

Longueur (L) en mètre (m)

Chute de tension (U') en volt (V)

Chute de tension relative (∆U) en %

Formule de calcul :
Formule de calcul de chute de tension de fil ou câble électrique en triphasé
Formule de calcul de chute de tension de fil ou câble électrique en monophasé
Chute de tension relative en % :
Formule de calcul de chute de tension relative en %
Le point remplace la virgule

A

V

Entre
phases
ρ :

m

mm²

Fermer : Calibre de protection maximum et section minimum
En savoir plus sur le calibre de protection maximum et la section minimum

V

Entre
phases

%

Fermer : Limite maximale de chute de tension
En savoir plus sur la chute de tension
Calibre disjoncteur et Section de câble et fil électrique
Conseil de la norme NF C 15-100 concernant
la limite maximale de chute de tension

Lorsque le tableau électrique principal est
éloigné du disjoncteur de branchement,
la norme préconise d'employer des sections
d'alimentations permettant de partager et limiter
la chute de tension à 2% :
 
• 1% entre l'origine de l'installation et
le tableau principal,
• 1% entre le tableau principal et le tableau
divisionnaire.

On peut vraisemblablement en déduire que
lorsque le tableau électrique principal est
accolé au disjoncteur de branchement,
l'alimentation d'un tableau divisionnaire ne doit
pas dépasser une chute de tension de 2%.
 
> En savoir plus