Zoom-elec.com - Schema-electrique.net
Norme électrique NF C 15-100 actualisée
Vous réalisez vos travaux d'installation électrique ! 
Normes, Schémas, Plans, Techniques... Zoom-Elec
Traduction - Translate

Vérification normative
de tableau électrique,
autocontrôle norme électrique
NF C 15-100

Vérification normative de tableau électrique,
autocontrôle norme électrique NF C 15-100

Après avoir consulté notre
page sur la norme de tableau électrique,
utiliser ce rappel d'informations
normatives et retrouver un compte rendu
récapitulatif de prise en compte
en fin de page.
Après avoir consulté notre page sur la norme de tableau électrique,
utiliser ce rappel d'informations normatives et retrouver un compte rendu
récapitulatif de prise en compte en fin de page.

- Légende -

texte repéré : info-bulle

lien : lien de page (dans nouvel onglet)

Emplacement du tableau électrique

1) ETEL / GTL :


Conseiller dans tous les cas, l'ETEL (Espace Technique Electrique du Logement) et la GTL (Gaine Technique Logement) sont obligatoires selon la nature des travaux :
  • Dans tous les locaux d'habitation (individuels ou collectifs) neufs,

  • Dans tous les locaux d’habitation (individuels ou collectifs) existants faisant l’objet d’une rénovation totale avec redistribution des cloisons.
L’ETEL n'est pas obligatoire dans les foyers logements, les locaux d’habitation alimentés par une source d’énergie autonome de puissance inférieure à 6 kVA et les habitations individuelles alimentées par un branchement à puissance surveillée ou par poste de transformation privé.



L'ETEL doit être facilement accessible et situé prioritairement au niveau d'accès du logement (entrée, circulation,  dégagement ou local technique) (interdit dans certains locaux et emplacement exigu et/ou difficile d'accès, à risque...)
+ d'infos

Le tableau électrique, entre autre, fait partie intégrante de la GTL (Gaine Technique Logement) placée dans l'ETEL.
Information non prise en compte
Non concerné
Information prise en compte

2) Hauteur des équipements de protections :


Toutes les commandes manuelles des équipements de protection du tableau électrique doivent être situées à une hauteur comprise entre 0,90* et 1,80 m (norme accessibilité entre 0,75 et 1,30 m)
*Ramené à 0,50 m avec l'obligation d'une porte, au minimum de 0,50 à 0,90 m.
Alimentation du tableau électrique
Information non prise en compte
Information prise en compte

Alimentation et répartition du tableau électrique

3) Alimentation générale :



La section de l'alimentation générale du tableau électrique dépend :


Vérifier :
Tableau de choix de section d'alimentation

Information non prise en compte
Information prise en compte

Un seul conducteur par borne est autorisé sur le disjoncteur de branchement.
Câble d'alimentation d'installation électrique

4) Répartition des alimentations des protections différentielles :



L'alimentation des protections différentielles doit être effectuée :


  • Directement par peigne vertical alimenté par des conducteurs de section minimum ce rapportant au réglage maximum du disjoncteur de branchement :
- 10 mm² pour une intensité maximale de 45 A
- 16 mm² pour une intensité maximale de 60 A
- 25 mm² pour une intensité maximale de 9 0A

    Nous la conseillons en 16 mm² pour le câblage de dispositif différentiel de calibre 63 A

  • Depuis les bornes d'un peigne vertical :
  • pour plusieurs dispositifs différentiels : par des conducteurs de section équivalente à l'alimentation du peigne vertical.

  • d'un seul dispositif différentiel : par des conducteurs de section minimum de 10 mm² (nous la conseillons en 16 mm² pour le câblage de dispositif différentiel de calibre 63 A)
En savoir plus sur les équipements de répartitionavec le schéma d'un tableau électrique
Information non prise en compte
Information prise en compte
Dispositif différentiel

5) Répartition des alimentations des disjoncteurs :



L'alimentation des disjoncteurs divisionnaires depuis un dispositif différentiel doit être effectuée obligatoirement par des peignes de raccordement horizontaux avec repérage de la phase et du neutre ou directement embrochable.
l'alimentation de ces peignes depuis une sortie d'un dispositif différentiel doit être réalisée en section minimum de 10 mm².
Nous la conseillons en 16 mm² pour le câblage de dispositif différentiel de calibre 63 A.
En savoir plus sur les équipements de répartitionavec le schéma d'un tableau électrique
Information non prise en compte
Information prise en compte
Disjoncteur

Équipements du tableau électrique

6) Coupure d'urgence :



Une coupure d'urgence doit être directement accessible en usage normal depuis l'intérieur du logement** ...+ d'infos (local attenant ayant un accès direct depuis l'habitat compris) et à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,80 m ?
(**norme accessibilité : et au même niveau d'accès que l'unité de vie, placée à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,30 m)
En savoir plus sur le dispositif de coupure d'urgence
Information non prise en compte
Information prise en compte

La norme électrique prévoit également l'implantation d'une coupure d'urgence propre à tous locaux d'habitation indépendant (même temporaire) contenant des pièces principales.

7) Parafoudre :



L'utilisation d'un parafoudre en tête d'installation électrique permet de limiter les surtensions transitoires engendrées par la foudre.

Dans tous les cas conseillés, le parafoudre est obligatoire suivant :


  • Le mode d'alimentation générale de l'installation électrique du logement
  • Les caractéristiques de votre habitat
  • La localité
Parafoudre
Information non prise en compte
Information prise en compte

CONSEIL : Le parafoudre doit être alimenté en tête d'installation.
-
Il est recommandé d'installer un parafoudre sur le réseau de communication lors de la mise en place d'un parafoudre sur l'installation électrique.

Protections différentielles



  Rappel


  • Un interrupteur différentiel comprend une fonction de commande manuelle et de détection de fuite de courant,
  • Un disjoncteur différentiel, en plus des 2 fonctions de l'interrupteur différentiel, détecte les surintensités,
  • Recommandation de dispositif différentiel dédié pour les équipements mélangeant eau et électricité et de dispositif différentiel de type type F pour le matériel sensible (informatique, congélateur..)
Rappel : lorsque l'alimentation d'une protection différentielle est réalisé par le bas, elle doit être mentionnée.

8)

Tous les circuits de l’installation électrique doivent être protégés à leur origine par un dispositif différentiel 30 mA*
  • *Hors circuit du parafoudre et ceux alimentés par transformateur de séparation,
  • Choix d'implantation, en amont et/ou en aval, de dispositif(s) différentiel(s) 30 mA sur le circuit d'alimentation de tableau   divisionnaire ou secondaire,
  • Dans le cas d'élément chauffant conservé en rénovation totale (hors salle de bain) et si le câble est pourvu d'une armature métallique raccordée à la terre, il est admis de protéger celui-ci par un dispositif différentiel 500 mA.
En savoir plus sur les circuits protégés par dispositif différentiel de Type A
Information non prise en compte
Information prise en compte
Protection différentielle

9)

La norme électrique prévoit, pour une continuité de fonctionnement, un minimum de 2 protections différentielles 30 mA par installation électrique avec une répartition de l'ensemble des circuits d'éclairages et prises de courant.
Information non prise en compte
Information prise en compte

10)

Un dispositif différentiel de type A (ou F ou B) est obligatoire en amont  des circuits d'une plaque électrique, d'une cuisinière, d'un lave-linge et d'une IRVE (Infrastructure de recharge de véhicule électrique)
En savoir plus sur les circuits protégés par dispositif différentiel de Type A
Information non prise en compte
Information prise en compte

Les autres circuits seront alimentés sous protection différentielle de type AC
(ou A, ou F, ou B).

11)

Les circuits d'alimentation des équipements et/ou installations non fixées au bâtiment et situés à l'extérieur doivent être protégés par dispositif(s) différentiel séparé des circuits intérieurs.
Information non prise en compte
Non concerné
Information prise en compte

12)

Le calibre d'une protection différentielle (disjoncteur différentiel ou interrupteur différentiel) est choisi :
  • soit par rapport à l'amont :
avec un calibre supérieur ou égal à l'intensité nominale du disjoncteur de branchement,
  • soit par rapport à l'aval :
avec un calibre supérieur ou égal à 1 fois la somme des calibres des disjoncteurs d'alimentation des circuits de chauffage direct, d'eau chaude sanitaire et d'IRVE,
  +
0,5 fois la somme des calibres des disjoncteurs d'alimentation des autres circuits.
Travaux d'installation électrique
Information non prise en compte
Information prise en compte

Disjoncteurs

13)

Des fonctions différentes de l'installation électrique doivent être alimentées par des circuits distincts (Rappel : un circuit correspond aux bornes de sortie d'un disjoncteur)
Information non prise en compte
Information prise en compte

14)

La norme électrique rend obligatoire l'utilisation de disjoncteur (fusible interdit) et limite à 8 au maximum le nombre de disjoncteurs en aval d'une protection différentielle.
Information non prise en compte
Information prise en compte
Norme installation électrique

Circuits

15)

L'installation électrique doit comporter un minimum de circuits :
Norme électrique, l'équipement minimum
ainsi que la page liées :
Section de câbles et fils électriques
Information non prise en compte
Information prise en compte
Exemple d'autres circuits dédiés, suivant les caractéristiques de l'habitat et de son extérieur.
La norme prévoit une séparation des fonctions d'une installation électrique par des circuits différents. (hors chauffage électrique pris en compte au chapitre suivant)
  • VMC
  • Chauffe-eau, ballon d'eau chaude
  • Chaudière et auxiliaire(s)
  • Pompe à chaleur
  • Climatisation
  • Balnéo
  • Volet roulant
  • Gestion, Alarme, Contrôle, Automatisme
  • Compteur d'énergie
  • Congélateur (sur dispositif différentiel 30 mA spécifique recommandé)
  • Tableau électrique divisionnaire ou secondaire
  • Circuit extérieur non fixé au bâtiment (portail automatique, pompe...)
  • IRVE (Infrastructure de recharge de véhicule électrique)

...

Circuit d'installation électrique

16)

 

Chauffage électrique, le cas échéant :

  • La totalité des circuits de chauffages électriques commandés par fil pilote (ainsi que leur fil pilote) doivent être alimentés par zone de pilotage depuis le même dispositif différentiel (obligation de coupure du fil pilote, voir d'affichages dans ce cas ...+ d'infos).

  • Lors d'utilisations de planchers rayonnants électriques, chaque dispositif différentiel devra alimenter une puissance maximum d'éléments de 7500 W en 230 V et 13 kW en 400 V.

  • Le chauffage électrique de salle de bain ou salle d'eau doit être alimenté sous protection dédié.
Information non prise en compte
Non concerné
Information prise en compte
Il est recommandé de raccorder 1 chauffage électrique par circuit protégé (généralement un disjoncteur de 10 A).

Réserve, repérage et schéma

17) Réserve


La norme prévoit 20% de réserve disponible arrondie au module supérieur dans un tableau électrique. Un logement d'immeuble collectif peut bénéficier d'un minimum de réserve de 6 modules.

Cette réserve est calculée à partir de l'intégralité des dispositifs qui le compose, il faut donc prévoir les autres équipements éventuels du tableau avant de la calculer :

Contacteur jour nuit ou heures creuses, Télérupteur(s), Minuterie, Horloge, Gestionnaire, Domotique, Sonnerie, Compteur d'énergie etc...
En savoir plus sur le calcul la reserve disponible du tableau électrique
Information non prise en compte
Information prise en compte

18) Repérage et schéma



Tous les circuits de l'installation électrique doivent être répertoriés et repérés sur le tableau électrique (fonction et locaux desservis).

Un schéma, diagramme ou tableau doit être effectué dans toutes créations, modifications ou rénovations d'installation électrique et a lieu d'être actualisé à chaque intervention.

  Il doit comporter :
  • La puissance prévisionnelle
  • La nature et le type des dispositifs de protection et de commande
  • Le courant de réglage et la sensibilité de ces dispositifs
  • Le nombre et la section des conducteurs
  • Les applications et les locaux desservis
  • La nature des canalisations des circuits extérieurs
Information non prise en compte
Information prise en compte

Schéma unifilaire tableau électrique

Contrôles de sécurité

Vérifications :


 

19)



  • De chaque calibre de tous les disjoncteurs par rapport à la section de conducteur employé et de la fonction du circuit en corrélation avec la norme électrique
En savoir plus sur la vérification des calibres des disjoncteurs
Information non prise en compte
Information prise en compte

20)



  • Du serrage de toutes les bornes de raccordement de tous les équipements avec un est manuel de tenue des conducteurs à la traction

   Il est conseillé de renouveler cette vérification après 1 an de mise en service

Information non prise en compte
Information prise en compte

21)

 

  • De la correspondance des sensibilités des protections différentielles par rapport à la résistance de terre, un essai (bouton test) de bon fonctionnement des dispositifs différentiels doit être effectué lorsque l'installation électrique sera sous tension.
Information non prise en compte
Information prise en compte

La prise de terre et la mise à la terre



  La prise de terre et la mise à la terre d'une installation électrique garantissent un cheminement de courant de défaut  d'isolement qui, en étant détecté par une protection différentielle associée au circuit concerné, déclenche en mettant ce circuit hors tension.

22)



  • La prise de terre doit être mesurée avec un contrôleur de terre (barrette de coupure ouverte) et avoir une résistance la plus basse possible en étant au maximum inférieur à 100 ohms
En savoir plus sur la prise de terre
Information non prise en compte
Information prise en compte

23)



  • Les mises à la terre des circuits, du coffret VDI, des liaisons équipotentielles (principale et supplémentaire) doivent être testées avec un ohmmètre pour vérifier leurs continuités. Il peut s'avérer également judicieux de vérifier les sections des différents conducteurs de protection employés.
En savoir plus sur la mise à la terre
Information non prise en compte
Information prise en compte

24)



  • Les valeurs de résistance d'isolement entre chaque conducteur actif et la terre (équipements d'utilisations débranchés) doivent être vérifiées avec un contrôleur d’isolement (courant continu 500V minimum). Celles-ci ne doivent pas être inférieurs à 500 000 ohms (250 000 ohms pour les câbles chauffants noyés).
Information non prise en compte
Information prise en compte
Vérication de tableau électrique

Compte rendu récapitulatif

Légendes :


Informations prises en compte mentionnées :

1) Emplacement du tableau électrique :
L'ETEL / GTL sont conseillés

2) Hauteur des équipements de protection :

3) Alimentation générale du tableau électrique :

4) Répartition des alimentations des protections différentielles :

5) Répartition des alimentations des disjoncteurs :

6) Dispositif de coupure d'urgence :

7) Parafoudre :
Le parafoudre est  conseillé

8) Protection différentielle 30 mA pour tous circuits :

9) Continuité de fonctionnement :

10) Circuits sur protection différentielle de Type A :

11) Dispositif différentiel séparé pour équipements et/ou installations non fixées au bâtiment et situées à l'extérieur :
Non concerné

12) Calibre des protections différentielles :

13) Circuits distincts pour fonctions différentes :

14) Limite de 8 disjoncteurs par protection différentielle :

15) Circuits minimums prévus par la norme électrique :

16) Protections des circuits de chauffages électriques :
Non concerné

17) Réserve de place disponible :

18) Repérage et schéma :

19) Vérification des calibres des disjoncteurs :

20) Vérification du serrage des bornes de raccordements :

21) Vérification des sensibilités des dispositifs différentiels :

22) Vérification de la résistance de la prise de terre :

23) Vérification des mises à la terre :

24) Vérification des valeurs de résistance d'isolement :
Offrir votre soutien !
Recherche